Joachim Séné | Équations football

Joachim Séné
Équations football
Éditions D-Fiction

18 février 2017
ISBN epub : 978-2-36342-077-0
ISBN mobi : 978-2-36342-078-7

Présentation

Chacun des trois textes qui forment ce recueil a été écrit entre le coup d’envoi du match d’ouverture et le dernier coup de sifflet de la finale d’une compétition de football internationale. L’écriture de l’ensemble s’étale donc sur quatre ans, un mois et deux jours. « Équation football », entre le 8 juin et le 1er juillet 2012 : UEFA Euro 2012 Poland-Ukraine. « Équation Mondial », entre le 12 juin et le 12 juillet 2014 : FIFA World Cup Brasil. « Équation Euro », entre le 10 juin et le 10 juillet 2016 : UEFA Euro 2016 France.

Les textes ont été écrits pendant les matchs, devant l’écran de télévision et devant celui des réseaux sociaux. Il s’agit de la rencontre du football avec les mathématiques, la politique, et l’écriture. Des allers-retours entre des écrans servant de pelouse au texte : entre science et Histoire, entre score et guerre, “l’actualité” a aussi ses crampons et ses formations tactiques, mais pas de coup de sifflet final.

Benoît Vincent signe la préface, intitulée Derrière la ligne, où il explique qu’il n’y connaît rien en football, ayant prévenu l’auteur, il écrit :

Je l’ai donc prévenu, et de suite il m’a répondu Pas de problème. C’est presque si on entendait Au contraire. Comme pour dire Encore mieux.
Encore mieux ? Tu parles ! Si je ne connais rien au football, j’ai deux trois idées sur la politique, et le texte de Joachim Séné est sous-tendu de réflexion politique. Comme si la politique était le gazon sur lequel s’affrontaient des symboles. À croire que le football est un prétexte pour la politique.

Extrait

Stades, rues, chambres, actualités locales et mondiales, gares, aéroports. Il y a des soldats partout. Des jeunes, très jeunes, ados, enfants, par quatre, cinq, ou six, d’un côté d’une rue et de l’autre, marchent lentement kakis, famas au bras, nonchalants comme touristes en fin de journée Nikon au cou.

Dans Tintin, L’Oreille cassée, il y a cette case où un militaire accompagne Tintin dans une rue pleine de soldats.

Tintin — Pourquoi tant de soldats ?
Militaire — On craint une révolution.

L’auteur

Joachim Séné a publié plusieurs fictions chez Publie.net dont La Crise (2010) et C’était (2011). Il anime le site de « renumérisation » Relire.net où il propose de revisiter des sites d’auteurs disparus, quelques jeux plus ou moins littéraires, et invite des auteurs à écrire ou à être mis en page. Il fait partie du collectif L’aiR Nu qui propose des modules littéraires, sonores et navigables.