Nig le chien [4]



13b Nig le chien, son maître et leurs cœurs
[texte Vincent Tholomé, son et image Gauthier Keyaerts]


Que reste-t-il ?
Que reste-t-il, à Spoon River, de Nig le chien et de son maître ? 13
Que reste-t-il de leurs cœurs ?
Que reste-t-il de leurs cœurs ?


Deux ou trois touffes de poils
Deux ou trois touffes de poils,
noires comme la nuit,
noires comme la nuit,
entre les pieds d’une armoire blanche et métallique,
dans une étude d’avoué à l’abandon.

Deux, trois remugles
Deux, trois remugles,
de pisse, de truffe humide et de sperme clair,
de pisse, de truffe humide et de sperme clair,
dans le long nez de la chienne Nag en chaleur,
dans le long nez de la chienne Nag en chaleur.

Un cœur brisé
Un cœur brisé,
nuit après nuit,
nuit après nuit,
gravé, à la fine pointe d’un couteau,
dans le bois tendre d’une table blanche en peuplier,
achetée 3 sous 50 au Mont-de-Piété.

Des trois fois rien
Des trois fois rien,
dans la bouche grise et boursoufflée du poivrot Nug,
dans la bouche grise et boursoufflée du poivrot Nug,
quand, à Noël, il se souvient et pleure
Pantier Benjamin,

l’ami de tous et de toutes,
l’ami de tous et de toutes,
l’ami de tous et de toutes.


Qu’ils gisent, enfin en paix
Qu’ils gisent, enfin en paix, à Spoon River,
comme ils vécurent,
comme ils moururent,
le bon chien Nig et son maître,

côte à côte,

menton contre menton.


L’un, vieux sot, s’est consolé, comme il pouvait
L’un, vieux sot, s’est consolé, comme il pouvait,
dans les chimères,
dans les chimères
et les vapeurs d’alcool.

L’autre a traqué les poules
L’autre a traqué les poules et les poulets,
les poules et les poulets,
les poules et les poulets,
les lapins clairs,
dans les clapiers et les basses-cours,
chipant biftecks et longues saucisses
aux poêles des ménagères.

Jusqu’à la fin, il réserva au maître la meilleure part
Jusqu’à la fin, il réserva au maître la meilleure part,
glissant sous son nez
glissant sous son nez
– comment aurait-il su ? –
2 doses 3/4 d’arsenic,
démoniaquement versées sur un
travers de porc.


Passant, passante,
moi, Nig le chien, je te le dis :
moi, Nig le chien, je te le dis :
qu’il soit d’un homme ou bien d’un chien,
l’amour, toujours, finit au trou,
qu’il soit d’un homme ou bien d’un chien,
l’amour, toujours, finit au trou,

l’amour, toujours, finit au trou,
l’amour, toujours, finit au trou,
l’amour, toujours, finit au trou.






fin du dossier Spoon River [prolongations]

15 mars 2017