Ecriture des vœux

(La souris allant sur l’image franchit la porte.)

Le mois de janvier est encore celui des vœux. Prendre un stylo, trop souvent délaissé, envoyer un petit mot par la Poste et puis recevoir, en retour, le signe que la lettre est parvenue à bon port : « Je vous donne de mes nouvelles » nous a ainsi répondu Jérôme Peignot.

Curieusement, Laure réapparaît ces jours-ci dans La dernière femme de Jean-Paul Enthoven (éditions Grasset).

Deux livres ont été publiés sous la signature de Jérôme Peignot à la fin de l’année dernière, comme il l’annonçait lui-même dans l’entretien accordé à remue.net : Broyer du bleu (éditions du Rocher), et une somme imposante, par son érudition et sa vision esthétique, co-signée avec Marcel Cohen, Histoire et art de l’écriture (éditions Robert Laffont, collection « Bouquins »).

Alain Rey, dans Le Monde des livres du 22/12/2005, avait d’ailleurs loué cette recherche qui analyse la naissance, le développement et le sens profond des quelque quatre cents écritures recensées, leur jeu avec la religion, l’art, la littérature, la philosophie...

Un amoureux des lettres comme Jérôme Peignot a ainsi été comblé d’avoir pu mener à bien cette entreprise encyclopédique et démesurée. Il l’a évoquée, le 19/12/2005, dans une émission de France Culture.

L’année nouvelle pouvait alors commencer sous de favorables auspices pour l’écrivain Jérôme Peignot, même s’il lui fallait désormais, dans sa bibliothèque, serrer encore un peu plus ses propres livres les uns contre les autres.

Dominique Hasselmann - 20 janvier 2006